samedi 28 janvier 2017

Coup de cœur : Drame familial en milieu aquatique

Après le choc que fut la découverte de Sukkwan Island, le premier roman de David Vann publié pour la première fois en 2010, je n'ai pas tout de suite osé aller vers ses autres écrits. Comme souvent après la découverte d'un bon auteur, il y a la crainte d'être déçu par un prochain récit ou l'envie d'en garder pour plus tard. Mais dès qu'Aquarium est arrivé à la librairie (en octobre) j'ai su qu'il était temps !


C'est l'histoire de Catlin, qui habite avec sa mère dans un modeste appartement de la banlieue de Seattle. La vie n'est pas toujours facile mais la jeune fille se réfugie à l'aquarium de la ville dès qu'elle le peut/doit, c'est-à-dire tous les soirs en attendant que sa mère termine son travail. Un soir, un vieil homme approche Catlin et le courant passe immédiatement. Chacun devinant que cette relation ne plairai pas trop à sa mère, celle-ci n'entre pas dans la confidence. Jusqu'au jour où...




Dans une famille pleine de secrets, les conflits arrivent vite et peuvent rapidement s'aggraver. Catlin se trouve prise dans un tourbillon de soucis et de disputes qui, du haut de ses douze ans, la dépassent. La mère de Catlin est également dépassée bien sûr, la vie n'est pas facile pour cette mère célibataire et quand des surprises s'ajoutent au quotidien...

Anxiogène dès les premières pages, Aquarium est un roman très fort. On en ressort vidé mais satisfait d'avoir mis tant d'énergie à la lecture. Il y a des instants très violents, physiquement comme psychologiquement, sans qu'on s'y attende. Cependant de vrais moments de répit et de poésie s'installent lorsque les scènes se déroulent devant les bancs de poissons, loin de toute pression sociale ou agitations familiales et offrent une respiration. David Vann, génie ? Si vous en doutez c'est le moment de vous faire un avis !



mercredi 25 janvier 2017

Coup de cœur : Retour en grades pompes d'un auteur fétiche

Après les aventures de Jonah, l'auteur français Taï-Marc Le Thanh nous offre une nouvelle série, complètement décoiffante ! Ça ne commence pourtant pas très bien avec... Une apocalypse. Ou plutôt, une suite d'Épitaphes, événements catastrophiques qui ont plongé notre chère Terre dans le chaos.

Nous suivons un jeune homme amnésique à la force surhumaine et la technique sans failles, guidant son petit frère rebaptisé Poisson-Pilote et leur petite sœur Double-Peine à la recherche de leur parents partis en voyage peu avant les Épitaphes. Nous suivons cette troupe de gai-lurons à travers la France, puisqu'ils partent de leur Paris Natal pour atteindre San-Francisco en passant par le Portugal, et en musique s'il vous plait ! Le chemin est bien évidemment semé d’embûches, personnelles (grand-frère essayant tant bien que mal de se remémorer son passé) que physiques (zombies, chien errants maléfiques et autres créatures).


video
Une bande-annonce du livre, que vous pouvez retrouver sur l'excellent site créée pour l’occasion !

Avec sont talent habituel, Taï-Marc Le Thanh nous fait entrer immédiatement dans l'histoire en dévoilant l'intrigue quand il faut, et on s'attache réellement aux personnages au fil des pages. Le roman est très rythmé avec une action quasi constante mais arrive à rester une bulle d'air car emprunt d'une grande poésie, de douceur, et d'amour fraternel. Un excellent début de série à lire dès 13 ans !



samedi 21 janvier 2017

Inauguration d'une nouvelle catégorie avec Une année à la campagne !

L'année 2017 est riche en projets et nouveautés chez nous ! En plus du classique du mois, retrouvez une nouvelle rubrique : le fond de la bibliothèque !

Un rendez-vous sans prise de tête, au gré des envies et des coups de cœur qui vous permettra de découvrir des livres qui ne sont pas forcément récents mais qui ont tant à offrir !





Pour inaugurer cette catégorie, voici Une année à la campagne de Sue Hubbell, publié aux éditions Folio. (7.20 euros).

Ancienne bibliothécaire décidée à fuir la civilisation et son stress, Sue Hubbell est devenue apicultrice et vit dans une ferme isolée au cœur des Monts Ozark dans le Missouri.

Au fil des saisons elle nous raconte avec amour son métier et la vie des abeilles, ses amies qu'elle a appris à connaître intimement. Entre bricolage et récoltes, son quotidien est aussi rythmé par le climat franc du Missouri (chaleur torride en été, neige en hiver) et les événements qui organisent la vie locale: barbecues, pétitions pour empêcher la construction d'un barrage, baignades dans la rivière...

Elle nous parle aussi de ses plus proches voisins: tous les animaux sauvages et familiers qui l'entourent comme ses chiens et son chat mais aussi les abeilles, les oiseaux, d'espèces variées les papillons de nuit, les lynx, les araignées... Avec délicatesse et poésie, elle nous raconte des anecdotes très inattendues sur la faune et la flore qu'elle observe depuis plusieurs années et qui ont fini par lui livrer tous leurs secrets.

Ce livre nous fait découvrir une Amérique profonde et sauvage, une nature brute dans laquelle les Homme ont du apprendre à vivre. C'est aussi le quotidien d'une femme seule qui a dû de son côté apprendre à se débrouiller seule, sans homme pour l'épauler dans le bricolage ou le maniement de la tronçonneuse indispensable !

Ce très beau récit vous apportera le bol de nature dont nous avons tous tant besoin !


mardi 17 janvier 2017

Le classique du mois #1 : une autobiographie

Nous célébrons 2017 avec une nouvelle rubrique : le classique du mois ! Il s'agit de remettre un récit classique, paru en poche, au goût du jour. Aujourd'hui Simone de Beauvoir entre dans notre panthéon avec ses Mémoires d'une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir. Premier tome de son cycle autobiographique, constitué ensuite de La force d'âge, La force des choses et Tout compte fait, ce volume la suit du plus jeune âge jusqu'à ses vingt et un an.

Simone est née en 1908. Fille d'une famille bourgeoise élevée dans la tradition catholique elle a un fort caractère et montre très tôt un fort penchant pour la réflexion.

Pourquoi le (re)lire ? Nous allons vous épargner les arguments "lire des classiques enrichit, remonte l’ego etc." et aller vers des éléments concrets : ce récit est très fort, toujours contemporain. Simone de Beauvoir communique parfaitement ses états d'âmes : quand elle est passionnée, nous le sommes et lorsqu'elle s'ennuie, nous aussi. Ses premières relations, amoureuses, amicales se créent toujours autour de la discussion dont nous sommes souvent témoins et croiser de grands écrivains : Jean-Paul Sartre bien sûr, mais aussi Simone Weil ou René Daumal.

Du début à la fin nous vivons avec Simone, et si la lecture des Mémoires d'une jeune fille rangée peut se faire à n'importe quel moment de l'année, la pluie reste un excellent prétexte pour s'enfermer et pouvoir s'immerger dans son quotidien.

Bonne lecture !

Mémoires d'une jeune fille rangée, de Simone de Beauvoir aux éditions Folio, 8.8€




mercredi 11 janvier 2017

Coup de cœur : Poésie amoureuse


Oh comme j'ai entendu parler de Clémentine Beauvais ! Même pas 30 ans, des dizaines de livres à son actif et pas mal de preses, depuis la parution des Petites reines (2015) en particulier. Je me garde encore le plaisir de cette découverte mais quand Songe à la douceur est sorti en septembre dernier, j'ai foncé sans hésiter et je ne suis pas déçue du voyage !!


Première chose à savoir, Songe est un roman. Mais un roman... en vers ! La deuxième chose : il s'agit de l'adaptation d'un roman de Pouchkine. Troisième chose, rien à craindre pour les réfractaire de la littérature classique ou des bizarreries poétiques, le texte est tout à fait abordable. Plus précisément, il devient rapidement un page-turner que l'on souhaite savourer au maximum.

C'est donc l'histoire de Tatiana & Eugène. Lui est un peu plus âgé qu'elle. Il se sont rencontré au lycée, quand Lensky, petit ami d'Olga, sœur de Tatiana les a présenté afin de pouvoir déclarer sa flamme à son aimée. Le mystère plane sur cette relation mystérieuse à la conclusion énigmatique. Nous les rencontrons dans le métro, plusieurs année après leur relations. Il ne se sont pas vu depuis longtemps il est peut-être le moment de concrétiser leur histoire...



Un récit passionnant et original, qui on ne sait jamais, donnera peut-être envie se pencher sur la littérature russe ! Des personnages attachants et émouvants qui nous suivent après la lecture et u ne maîtrise parfaite de l'écriture font de Songe à la douceur un bijoux, à lire absolument dès 13 ans !