mardi 14 novembre 2017

Coup de cœur : une souris rose qui saute dans les flaques

La première aventure de Jasmine est sortie en 2015. Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas encore cette merveille, en voici un résumé : 

Une jeune souris est la plus lorsqu'il pleut : elle lance alors des concours de flaques... Plus la flaque est grosse, plus elle gagne de points en sautant dedans. Tout se complique lorsqu'un lion vraiment très méchant se fait arrosé par une gigantesque flaque... On ne vous dévoile pas la fin de l'histoire mais sachez que Jasmine est toute disposée au début de ce nouvel opus : Jasmine et le Proutodino !





Le livre commence en fanfare (!) avec une présentation de différents Prouts (toxique, timide, looooong, etc.) puis l'histoire commence. Et ça commence plutôt mal puisque quand Jasmine met le nez dehors ce jour là.... ça pue ! L'intrépide souris part donc à la recherche de cette odeur nauséabonde pour en trouver la source qui s'avère être... Un dinosaure !! Ou plutôt... Un Proutodino ! Et pas le plus propre ! Jasmine la courageuse va tout faire pour qu'il soit guéri et n'empoisonne plu la vallée.




Jasmine est toujours aussi adorable, le dessin tout doux et l'histoire hilarante : une merveilleuse nouvelle aventure ! Si vous voulez faire rire un enfant, et si (comme nous) les blagues de prouts ne vous laissent pas indifférent(e)... Foncez !!

Jasmine et le concours de flaques et Jasmine et le Proutodino, à 11€ aux éditions P'tit Glénat


mercredi 1 novembre 2017

Spirale infernale

Après 6 ans d'absence, John Green revient en librairie !

Cette fois, il prête sa plume à Aza, une jeune fille de 16 ans. Celle-ci est une adolescente comme les autres: elle a des amis sur qui compter, une mère prof dans son lycée, mais plutôt sympa, un restaurant préféré où traîner après les cours... A ceci près qu'elle souffre de TOC (troubles obsessionnels du comportement). Chez elle, cela se manifeste par une peur obsessionnelle des microbes. Ainsi, elle doit changer un pansement qu'elle a au pouce plusieurs fois par jour après avoir procédé à un rituel de désinfection très précis. Pas facile de vivre une vie normale quand on est entraînée dans une spirale de pensées que rien ne peut arrêter...


Heureusement, sa meilleure amie Daisy est là pour la soutenir et lui changer les idées. Jamais à court de plans tordus, Daisy entraîne Aza dans une enquête rocambolesque: retrouver un milliardaire recherché par la police et toucher 100 000 dollars de récompense ! Le petit hic ? Le fils du milliardaire en question est un ancien ami d'Aza... Le revoir ne la laissera pas indifférente ! 



John Green prouve encore une fois son talent à se glisser dans la peau des adolescents et surtout à nous captiver ! Choisissant toujours de parler de sujets difficiles, l'auteur s'attaque cette fois aux troubles psychiatriques et les difficultés pour le malade, mais aussi son entourage, à vivre avec. Comment concilier sa vie d'ado avec des crises incontrôlables ? Il est déjà difficile de gérer sa vie amicale, familiale, scolaire, amoureuse... 

Un roman sensible et captivant, mêlant comme toujours humour et gravité. Décidément, John Green n'a pas fini de faire lire les ados (et les plus âgés, il n'y a pas de raison !) !

A lire dès 13 ans !

lundi 23 octobre 2017

Coup de cœur : La succésseuse de Georgia Nicolson est arrivée et elle est féministe !

Après la bande dessinée et l’illustration, qu'elle réussit à merveille, Diglee s'initie au roman pour ado !

Publiant sous son vrai nom -Maureen Wingrove- nous présente Cléopâtre Wellington une jeune fille de 13 ans. S'aidant des carnets écrits pendant sa propre adolescence, l'autrice nous plonge immédiatement dans son univers à la fois loufoque et d'une banalité folle.

Cléopâtre :
- déteste son prénom autant qu'elle aime le houmous et ses chats
- est suivie presque en permanence par sa petite sœur fan de phoques
- a des poils aux tétons
- est plutôt bien entourée, même si son père est un peu looser

BREF, une jeune fille comme les autres, qui se pose mille questions avec beaucoup d'humour : que faire des poils qui ont sauvagement poussé sur ses tétons ? De quel garçon être amoureuse cette année ? Quel costume de groupe choisir pour la soirée d'Halloween ? Comment tourner le film qui les rendra célèbres, elle et ses copines ? En digne héritière de Georgia Nicolson, Cléopâtre nous fait passer un excellent moment, avec une dose de féminisme en plus : que demander de plus ?!

Premier tome des Mémoires d'une jeune guenon dérangée (ça ne vous rappelle pas quelque chose ?), on a hâte de lire la suite ! Dès 11 ans.







mercredi 28 juin 2017

Ambiance lugubre au bord de la rivière

Vous aviez aimé La Fille du train ? Il est temps de découvrir le nouveau roman de Paula Hawkins !


Au fond de l'eau nous emmène à Beckford, un petit village anglais où coule une rivière et où tout le monde semble se connaître. Julia et Nel y passaient leurs vacances quand elles étaient petites, traînant toute la journée au bord de la rivière. Aujourd'hui Julia doit y revenir pour des raisons beaucoup moins gaies... Sa sœur Nel a été retrouvée morte dans l'eau. Elle vivait désormais dans la maison familiale avec sa fille, Lena, et écrivait un livre sur la légende du Bassin de noyées. Obsédée par la rivière et les morts brutales survenues au cours des siècles à Beckford, Nel semble avoir suivi les précédentes victimes du Bassin des noyées en se suicidant. 
Nel et Julia ne se parlait plus depuis des années. Pourtant, Julia a du mal à croire au suicide. Peu à peu, les langues se délient et de vieilles histoires réglées depuis longtemps refont surface... Cela pourrait-il expliquer la mort de Nel ? 


Paula Hawkins nous entraîne à nouveau dans un thriller psychologique addictif ! Le lecteur plonge peu à peu dans l'ambiance très particulière de ce village, faisant connaissance avec tous les (nombreux!) personnages du roman. Il faut donc un peu de temps pour planter le décor mais l'autrice réussi à nous accrocher très solidement à l'intrigue. Dès lors, vous ne pourrez plus vous arrêter avant d'avoir fini !! 


Tout le monde attendait l'autrice au tournant après le succès fulgurant de La Fille du train, mais pour nous c'est validé ! Paul Hawkins fait désormais partie des auteurs de thrillers psychologiques qu'on adore et dont on guette les romans ! 

mercredi 21 juin 2017

Coup de cœur fusionnel




Sarah Crossan est une auteure irlandaise, qui a déjà écrit plusieurs romans pour ados comme la série La loi du dôme. Nous ne la connaissions pas mais un livre traduit par notre chouchoute Clémentine Beauvais ne présageais que de bonnes choses ! Qu'on se le dise : Inséparables, paru le mois dernier aux éditions Rageot, est un coup de cœur !




C'est l'histoire de Grace et Tippi, deux jeunes filles de seize ans. Sœurs, et plus encore. Pas jumelles non, mais siamoises ! Les médecins ne leur donnaient pas deux années à vivre et les voici aujourd'hui, s'entendant à merveilles, se connaissant par cœur.  Leur vie est sur le point de changer : leur parents n'ayant plus les moyens de leur payer des cours à domicile, elles entrent au lycée pour la première fois. Ayant l'habitude d'être observées, à la dérobée ou non, interrogées etc., elles ne sont pas vraiment pressées. Et pourtant, ce pourrait être une des meilleures choses de leurs vies...

L'adolescence n'est pas toujours une partie de plaisir et la particularité de Grace et Tippi ne fait qu’exacerber ce sentiment, mais Sarah Crossan a doté les filles de caractères bien particuliers, elles nous plaisent dès les premières lignes et ont la chance d'être (a peu près) bien entourées. Par sa thématique, l'auteure questionne sur l'identité, l'intégrité ainsi que l'amour et l'amitié. Clémentine Beauvais à su nous traduire tout ça à merveilles et c'est presque d'une traite que j'ai lu Inséparables ! À découvrir dès 14 ans.

La couverture du roman, en version originale.



Inséparables, de Sarah Crossan publié aux éditions Rageot - 14,90€

mercredi 7 juin 2017

Bottes de pluie grenouille et pizza, ou ce qui se passe dans la tête d'une ado !



Voilà un beau pavé qui ne vous durera que quelques jours !


Je suis ton soleil est un roman lumineux qui passe par toutes les émotions: des galères..., de grosses grosses galères, des larmes, de la joie, des fous rires... !


Nous rencontrons Déborah le jour de sa rentrée en terminale. Elle n'a que des bottes de pluie à se mettre car son chien, une espèce de clochard adopté par sa mère, a mangé toutes les autres. Déjà, côté style, on repassera. Question humeur aussi: Déborah n'a pas du tout envie d'aller au lycée, cet établissement charmant surnommé le "Clapier", surtout quand elle apprend qu'elle n'est pas dans le classe de son (unique) amie. A place, elle va devoir se coltiner toute l'année Jamal, alias Mygale-man (Oui, il élève des mygales !)...



Le quotidien de Déborah suit son morne cours, entre réussir son bac, espérer un sourire d'une mère qui déraille (le découpage compulsif vous connaissez ?), promener Isidore le chien baveux... Jusqu'au jour où elle croise son père pendu à la bouche d'une inconnue ! Sa vie bascule. Comment peut-on tout gérer tout ça quand on a 17 ans et qu'on doit passer le bac dans quelques mois ?


Amitié, amour, crises familiales, littérature et pizza, voilà de quoi faire un beau roman ! D'une justesse incroyable, c'est un livre qui se dévore. Les personnages sont terriblement attachants et le quotidien de Déborah si réaliste que tout le monde peut s'y reconnaître. C'est la recette parfaite pour nous parler de l'adolescence, un de nos sujets préférés ! Avec tendresse, Marie Pavlenko nous transporte dans la tête d'une jeune fille qu'on n'oubliera pas de si tôt ! 


466 pages de pur bonheur ! 


A lire à partir de 13 ans et à glisser entre les mains de parents d'ado !

Je suis ton soleil, de Marie Pavlenko, aux éditions Flammarion jeunesse, 17.50 euros. 

mercredi 31 mai 2017

Coup de coeur intersidéral

Par où commencer pour vous parler de notre nouveau coup de cœur lunaire ? Par ce qui m'a frappé lorsque le livre est arrivé en librairie : sa couverture. Il est illustré par Diglee que vous connaissez peut-être pour ses bandes dessinées, ou pour son blog, ou pour son instagram. Bref, autant de choses qui en font une illustratrice hors pair, dont l'esprit colle parfaitement au roman. Voyez-donc la couverture ci-dessous et découvrez quatre héroïnes fantastique.



Dans viser la lune, c'est Aliénor qui nous raconte l'histoire. Elle a 13 ans et habite en Guyane. Passionnée par l'astronomie, le bricolage et les sciences en générale, elle est énergique, positive, et surtout déterminée ! Elle va faire l'heureuse rencontre de trois jeunes filles de son âge. Itaï, gameuse hors pair résidant en Nouvelle-Calédonie, Maria, québécoise accro à son chat et Azza, sportive métropolitaine de haut niveau. Toutes les quatre se parlent sans s'être jamais croisées (distance oblige) mais cela ne va pas les empêcher de monter une chaîne Youtube à succès. C'est tout pour l'intrigue !

Anne-Fleur Multon signe ici son premier roman, premier tome d'une série, et a su créer entre ces filles et le lecteur un vrai attachement ! Parfaitement dans son temps avec un clan de filles hyper connectées mais aussi les pieds sur Terre (quoique... pas toujours), elle nous montre une superbe leçon. Le plus, elle aborde des sujets importants (racisme, sexisme, etc) avec justesse et en gardant un ton humoristique sans leur faire perdre leur importance !

Viser la lune est publié chez Poulpe Fictions, "le label venu des profondeurs pour chatouiller les lecteurs". Des auteurs "neufs" et des illustrateurs "déjantés" s’associent grâce à eux pour créer romans frais et contemporains pour les 8-12 ans. À suivre !

Vous l'aurez compris, Viser la lune est un super roman, que l'on compte bien présenter au plus grand nombre à la librairie ! Et nous sommes persuadés que vous aussi, vous ferez aussi de la team #gosorcières !! À découvrir d'urgence dès 11 ans.